J - 2 mois: des nouvelles fraiches

September 11, 2011 - Vilcabamba, Ecuador

Dimanche 11 septembre... Comme je suis très en retard dans la rédaction de mes articles (environ 2 mois...), je voulais donner quelques nouvelles fraiches, en cette période de rentrée. Il y a une semaine je viens de passer la barre symbolique des 10 mois de voyage, ou plutôt celle des « plus que deux mois... » (bien entendu, ne pas prononcer le « s » de « plus »...). Et ça m'a fait comme un choc! Concrètement, ça fait une dizaine de jours que toutes les nuits je commence à rêver à des choses comme le tennis, le ski, le boulot (un lieu qui serait un mélange des différents endroits où j'ai travaillé... avec une forte prédominance « Airbus »!). A des personnes aussi, famille, amis, ou même certains proches de mon enfance. Bref, dans les moments de vide ou de non-activité (la nuit, dans les bus, en rando), mon regard se porte de plus en plus sur « l'après », au risque d'oublier un peu le présent. Les émotions que cela suscite sont variées, et parfois contradictoires. Je ressens à la fois de l'excitation à l'idée de rentrer, de retrouver tout ce(ux) que j'aime (fort de cette année d'exil), mais également de l'appréhension concernant mon retour à la vie « normale », mon lieu de résidence, mon futur boulot, et un éventuel décalage que je vais nécessairement ressentir avec mon entourage d'avant. Vais-je me réadapter à une certaine routine? Accepterai-je une diminution notoire des nouvelles rencontres, des découvertes et des coups de coeur en général? Comment me réinsérer dans une vie sociale avec une majorité de gens autour de moi qui n'ont jamais vécu ce que je suis en train de vivre. Vais-je (re)trouver ma place auprès de mes proches sans (devoir) faire référence en permanence à cette expérience extraordinaire, et en acceptant à nouveau les problèmes du quotidien, parfois futiles au regard de ceux des populations rencontrées? Et surtout, surtout, vers quel type de boulot vais-je me diriger, pour enfin toucher à une certaine sérénité (hum... utopique me concernant?), car même si il me paraît confortable voire financièrement indispensable de rechercher rapidement du boulot dans un secteur que je connais bien et dans lequel j'ai, je pense, un bon réseau (je parle bien sûr des gros oiseaux en métal), j'aimerais quand même que ma future orientation soit enrichie de cette année d'expériences et de réflexions.

Bref, un petit casse-tête en ligne de mire, mais c'est encore trop tôt pour faire le bilan. Chaque chose en son temps!

Pour l'heure, je réalise surtout que dans moins de deux mois, le 3 novembre exactement, je dois être à Buenos Aires en Argentine pour prendre mon vol retour (date butoir de validité de mon billet). A l'instant où j'écris ces lignes, je suis encore en Equateur, à la veille de passer au Pérou. Autant dire qu'il me reste une distance énorme à parcourir, à peu près autant que ce que j'ai fait en 10 mois!

Du coup les prochaines semaines s'annoncent riches en heures de bus (à coups de 10, 15 ou parfois 20h d'affilée), et surtout je vais être obligé de « tailler dans le gras » pour la visite de mes deux prochains pays, le Pérou et la Bolivie, sans parler de l'Argentine que je vais probablement simplement traverser pour rejoindre Buenos Aires. D'ailleurs, en concertation avec ma nouvelle accompagnatrice préférée, la tendance serait de sacrifier une grosse partie du Pérou, et notamment les lieux les plus touristiques (dont le Machu Picchu?... Ô sacrilège!!), pour se consacrer à la Bolivie, moins chère, moins touristique, plus petite.

Et puis dans ces prochains jours j'aimerais encore trouver le temps d'écrire et de partager mes photos, pour raconter ces 8 dernières semaines en Colombie et en Equateur qui ont été particulièrement riches en rencontres, en surprises, en émotions, et en découvertes de paysages incroyables (l'Amérique du Sud est fidèle à sa réputation... et parfois je me demande pourquoi j'ai passé autant de temps en Amérique Centrale, du moins pour le côté nature et grands espaces!). Le blog reste quelque chose de très important pour moi, et le plaisir d'écrire et de partager est toujours présent.

Je crois enfin que j'aurais réellement plaisir à rentrer. Les heures de bus, les changements d'hostels, le sac à dos, mes fringues de plus en plus vieilles et déformées, et surtout la bouffe... autant de choses que je n'aurai pas trop de mal à quitter! L'autre jour en randonnée je me suis mis à rêver de magret de canard, de bonne pièce de boeuf bien juteuse, de pâtisseries, de boudin aux pommes, de dattes (ne me demandez pas pourquoi!!), et surtout de pain frais et de fromage... Et ne me parlez plus de poulet ni de riz jusqu'en 2012!

Merci encore de continuer à me lire après tout ce temps (avec plus ou moins de retard pour certains, mais je n'ai de leçon à donner à personne en ce moment, question retard!), c'est l'une des choses essentielles qui m'ont permis de vivre si bien ces 10 derniers mois, malgré l'éloignement et la solitude. Bonne rentrée à toutes et à tous, bon courage pour la reprise, et... à bientôt pour « ma » rentrée!

Des bises!

Nicholas.

PS: ah oui, au fait! Je vais très bien! :-)

PS2: que cet article ne vous empêche pas de lire mon dernier article d'hier sur la Colombie!

 


5 Comments

September 12, 2011
Ni hao !
Ravis de te lire encore et encore ! Seras-tu capable de rassembler toutes ces émotions, rencontres et chocs culturels dans un recueil de voyage, photos et croquis à l'appui ? Afin de prolonger le plaisir de ce voyage qui déjà voit son terme approcher ! Quelle sera ta destination professionnelle ? France ? Suisse ? Toulouse ? Europe ?Shanghai peut-être ? Nous t'attendons de pied ferme si tes moyens, ton temps et ton envie te le permettent !
besitos muchos
Anne, rédactrice en chef de "Adishatz-en-Chine Novelas" y sus dos amores !
Anne-Hélène:
September 20, 2011
C'est vrai, ça va vite arriver...
Max:
October 2, 2011
Si tu veux discuter parcours sur ce qu'il te reste, n'hésite pas... mais bon le feeling te va si bien..
October 2, 2011
"I'm standing at the crossroads,There are many roads to take,But I stand here so silently, For fear of a mistake, One path leads to paradise, One path leads to pain,One path leads to freedom,But they all look the same" ... Tiens, tiens, ça me rappelle quelque chose ... La raclette et le vernis à bois pour digérer t'attendent ici. Welcome Home, dude.
Anne-Hélène:
October 4, 2011
J-1 mois hier!
Fuzzy Travel · Next »
Create blog · Login